Total veut investir 2 milliards de dollars dans Vankor




Paris. Total a confirmé mercredi qu'il pourrait à terme investir plus de deux milliards de dollars dans le gisement pétrolier de Vankor, situé en Sibérie et recelant des réserves d'environ 125 millions de tonnes de brut et plus de 75 milliards de mètres cubes de gaz.

Les sommes qu'investirait le groupe pétrolier français correspondent, grosso modo, à ses participations dans le projet, participations qui font actuellement l'objet de discussions avec Rosneft, l'actuel propriétaire de Vankor.

Le gisement, qui nécessite un investissement total de 4,7 milliards d'euros, a été divisé en deux parties, Vankor (la plus importante) et Vankor Nord.

C'est le gouverneur de la région autonome de Taimyr qui a dévoilé mardi que Total avait émis le souhait de lever son option d'achat de 60% dans la licence d'exploitation de Vankor Nord, licence actuellement détenue par Taimyrneft, filiale de Rosneft.

S'agissant de Vankor proprement dit, Total revendique un intérêt de 52%, racheté en mai 2002 auprès d'une compagnie - l'Anglo-Siberian - qui a depuis été rachetée par Rosneft.

"Nous sommes en discussions avec Rosneft à ce sujet", a précisé une porte-parole, laissant entendre qu'elles pouvaient prendre un certain temps.