TIMOR ORIENTAL: GEL IMMEDIAT DE TOUTE FORME DE COOPERATION DE L'UE AVEC L'INDONESIE


Déclaration des élus radicaux de la Liste Bonino au Parlement européen:
Bruxelles; le 7 septembre 1999. "Les événements de ces dernières heures au Timor oriental démontrent la volonté manifeste et préméditée des plus hautes autorités indonésiennes non seulement de ne pas respecter le résultat du référendum, mais également de réaliser une véritable opération de nettoyage ethnique. Face à ces nouveaux émules des politiques mises en oeuvre par M. Milosevic, on ne peut que se demander ce qu'attendent laCommunauté internationale et, en premier lieu, les pays de l'Union européenne et les Etats-Unis, pour empêcher que le processus mis en place par les Nations Unies avec l'accord de l'Indonésie et ayant abouti à la consultation référendaire ne soit entièrement bafoué et n'entraine une ultérieure perte de crédibilité de l'ONU. Pour l'heure et pour ce qui concerne les responsabilités et compétences de l'Union européenne, nous demandons à la Commission et au Conseil de geler immédiatement toute forme de coopération avec l'Indonésie. En ce sens nous avons déposé un amendement au budget de l'Union. Nous demandons en outre à l'Union et aux Etats-membres d'appuyer la requête de l'Australie demandant le déployement d'une force d'interposition des Nations Unies et de soutenir toute autre mesure permettant d'arrêter les massacres, les déportations et toutes les persécutions de caractère ethnique ou religieux en cours afin de faire respecter la volonté exprimée par le peuple de Timor Oriental.