Question parlementaire posée par Marco Cappato (NI) à la Commission et au Conseil et réponse donnée par M. Patten au nom de la Commission




Questions parlementaires
QUESTION ÉCRITE E-0677/03 et E-0676/03
posée par Marco Cappato (NI) à la Commission et au Conseil
(26 février 2003)

Objet: Opérations de destruction par le feu dans certaines zones de la Colombie destinées à la culture du café


Au cours de la visite que j'ai effectuée en Colombie la semaine dernière en compagnie de Marco Perduca secrétaire de la Ligue internationale antiprohibition, j'ai pu réunir des informations nombreuses et concordantes sur un plan de destruction prochaine par le feu des zones de culture du café en Colombie dans le cadre d'opérations ruineuses et aveugles de destruction par des produits chimiques d'immenses zones de ce pays et ayant pour but l'éradication des feuilles de cocaïnes en concertation avec l'administration des États-Unis.

Considérant l'impact dévastateur de cette pratique sur la santé des personnes, sur l'environnement et sur les équilibres socio-économiques;

Considérant que dans certaines des zones concernées la Commission européenne développe des projets de développement alternatif;

La Commission a-t-elle déjà informé les autorités colombiennes de son éventuel désaccord et de la suspension immédiate indispensable des projets de développement alternatif dans ces régions dès le lancement de cette opération?

Comment la Commission envisage-t-elle de s'y prendre pour empêcher en temps voulu que ces opérations soient effectivement réalisées et pour réclamer officiellement que les opérations de destruction par le feu soient suspendues sur l'ensemble du territoire colombien?

E-0677/03EN
Answer given by Mr Patten
on behalf of the Commission
(7 April 2003)


The Commission does not support the aerial spraying of illegal crops in Colombia.

The Commission has obtained a political commitment from the Colombian Government that the areas covered by its alternative development projects (that foresee voluntary manual eradication) be exempt from fumigation. The Commission also discusses this issue with the United States’ Government, and follows closely developments on the ground.

This position derives in particular from the Commission’s view on aerial spraying in the Union, which is that in the future it should be restricted as far as possible, if not banned completely. In its Communication 'Towards a Thematic Strategy on the Sustainable Use of Pesticides' , the Commission proposes a general ban on aerial spraying, with specific derogation to be authorised by Member States if aerial spraying presents clear advantages and also environmental benefits compared to other spraying methods. This is due to the impact that spray-drift from aerial spraying of pesticides may have on human health and the environment, as well as its possible socio-economic impact, notably on non-targeted areas, inhabited areas, and water .