Le MLDH condamne les répressions au Tibet


MLDH

Le Mouvement Lao pour les Droits de l’Homme (MLDH) appelle l’ONU à envoyer une commission indépendante pour enquêter sur les graves violations des droits de l’homme perpétrées à l’encontre des moines et des civils tibétains à Lhassa par les autorités de la République Populaire de Chine, à l’occasion du 49ème anniversaire de l’invasion chinoise au Tibet.

Commencées le 10 mars 2008 dans la capitale tibétaine Lhassa par plusieurs centaines de moines et de civils, ces manifestations, qui ont gagné d’autres provinces de Chine, ont été violemment réprimées par les forces chinoises faisant plus d’une centaine de morts, selon le gouvernement tibétain en exil dans la ville indienne de Darhamsala.

Sur ces événements, Vanida S. THEPHSOUVANH, présidente du MLDH a déclaré : « Nous condamnons fermement la violente répression des militaires chinois contre des bonzes et des civils tibétains en quête de liberté et de reconnaissance culturelle, des principes fondamentaux définis dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme établie par l’ONU, dont la République Populaire de Chine est membre. La République Démocratique Populaire Lao (RDPL), tout comme la Chine, est un Etat contrôlé par un parti unique, le parti communiste. Tout besoin de liberté et de changement démocratique est considéré comme +menace contre la sécurité nationale+ et puni par des arrestations et des détentions. »

Le MLDH regrette que les membres du Commission des Droits de l’Homme de l’ONU n’aient procédé à aucune action concernant ces tragiques événements, en dépit des appels répétés du Dalaï Lama, Prix Nobel de la Paix.

A cinq mois des prochains Jeux Olympiques, dont la Chine sera l’hôte, le Mouvement Lao pour les droits de l’Homme appelle la communauté internationale à demander à la République Populaire de Chine de respecter et appliquer immédiatement les traités internationaux qu’elle a signés.

Le MLDH appelle la communauté internationale à prendre d’urgence des mesures concrètes et concertées, pour faire cesser les violences et pour venir en aide au peuple tibétain dans sa lutte légitime et pacifique pour sa survie.