LAOS - La persécution des chrétiens continue en 2004:




La campagne anti-chrétienne se poursuit de plus belle en 2004 en République démocratique populaire Lao (RDPL), où emprisonnement, renonciation forcée de la foi, violences, menaces et harcèlement de toutes sortes ont été signalés sur l'ensemble du pays, entre les mois de mai et août, selon des information fiables parvenues ces derniers jours au Mouvement Lao pour les Droits de l’Homme
( MLDH).


Ainsi, en dépit des assurances et des démentis habituelles des dirigeants du Parti unique, une violente campagne de répression a été lancée par les autorités de la RDPL contre les chrétiens du district de Kasy, province de Vientiane. Au village de Houa Muong (district de Kasy), huit familles de chrétiens de la minorité ethnique Khmu ont été forcées à signer l’acte de renonciation à leur religion. Deux chrétiens qui ont refusé de signer ce document, MM. KHAMPHAY et PHENG, sont incarcérés depuis le 2 août à la prison de Kasy. A Ban Viengsamay, autre village du district, les autorités ont donné l'ordre aux chrétiens de quitter la localité en raison de leur croyance. Devant leur refus, deux responsables chrétiens, MM. KHAMSAY et THONGSOUN, ont été arrêtés le 2 août et sont toujours en détention à la prison de Kasy.


D'autres faits visant les chrétiens ont été signalés dans la province de Savannakhet (sud). Ainsi, à l'issue d'une réunion le 11 août 2004, présidée par une haute personnalité du Parti (ancien président de la RDPL, actuellement conseiller du chef de l'Etat), interdiction a été faite aux chrétiens de se rassembler dans leur maison pour prier. Les chrétiens de la province ne peuvent désormais pratiquer leur religion que dans un lieu officiellement reconnu par le gouvernement. Cette nouvelle règle est déjà en application, notamment pour les chrétiens de la paroisse de Chonchia, district de Sonbouly (Savannakhet).


Les chrétiens de Vientiane (centre) ne sont pas épargnés par cette vaste campagne de persécution. Ainsi, un lieu de prière de la capitale, ouvert depuis 2 ans, a été brutalement fermé sur ordre des autorités, un dimanche de mai 2004, alors qu’une cinquantaine de fidèles se préparaient pour l'office dominical.


D'autres formes de violence ont été rapportées. Au village de Nam Thuam, district de Nam Bak, province de Luangprabang (nord), des agents de police se sont installés d'autorité chez les chrétiens. Logés et nourris, ces agents du Parti surveillent les faits et gestes des familles chrétiennes. Et après de longs mois, ils ont brûlé les récoltes et confisqués les cartes d'identité de ces chrétiens, qui, poussés à bout, ont signé l'acte de renonciation au mois de juin 2004.


Le MLDH condamne à nouveau cette campagne de répression, contraire aux droits fondamentaux de l'Homme et aux droits inscrits dans la Constitution de la RDPL, et réclame l'arrêt immédiat de ces actes.


Il dénonce, avec la plus grande fermeté, le double langage des dirigeants de la RDPL: belles déclarations destinées à amadouer les donateurs d’un côté, répression silencieuse des libertés de l’autre; libération de quelques chrétiens après la révélation de leur détention dans les médias internationaux d’un côté, harcèlement de ces mêmes personnes après leur sortie et nouvelles arrestations de chrétiens de l’autre.


Le MLDH appelle solennellement les autorités de la RDPL à libérer tous les chrétiens encore en détention, et à accorder, dans les meilleurs délais, l'accès du pays aux observateurs internationaux pour qu'ils puissent enquêter, sur place et en toute indépendance, sur la situation des libertés religieuses en RDPL.

Le MLDH réitère son appel à la communauté internationale, en particulier à l’ONU, à l’Union Européenne et à ses Etats membres, aux Etats-Unis, à l’Australie, au Japon et aux pays membres de l’ASEAN, les invitant à adopter des mesures urgentes et concrètes - dans le cadre de leurs relations avec la RDPL - afin que les droits et les libertés définis dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme soient pleinement respectés au Laos.





Mouvement Lao pour les Droits de l’Homme ()
Lao Movement for Human Rights ( LMHR)
BP 123 - 77206 Torcy Cedex, France - Téléphone/Fax : 33 (0) 1 60 06 57 06
e-mail : mldh@mldh-lao.org