La FIH appelle l'UE à faire pression sur la Russie à propos de la Tchétchénie


AFP

Moscou. La Fédération internationale d'Helsinki (FIH) a appelé mercredi l'Union européenne à faire pression sur la Russie pour améliorer la situation des droits de l'Homme en Tchétchénie, à l'occasion d'un sommet UE-Russie qui se tiendra le 11 novembre à La Haye. "Les autorités russes persistent à conduire une politique de la force dans la république et semblent ne pas vouloir changer leur approche, malgré l'échec de leur action pour apporter la stabilité dans la région", indique l'organisation des droits de l'Homme dans un communiqué. "Les meurtres extrajudiciaires, les disparitions, la torture et les pillages sont monnaie courante", selon le texte. "Le sang continue à être versé, tandis que les faits de cruauté et de violence atteignent des niveaux réellement sans précédents, notamment en Tchétchénie", selon l'organisation. "La FIH appelle l'Union européenne à insister auprès du gouvernement russe pour qu'il se conforme à ses obligations dans les domaines des droits de l'Homme internationaux et du droit humanitaire", poursuit le texte. Le sommet UE-Russie doit se concentrer sur quatre sujets principaux: l'économie; la liberté, la sécurité et la justice; la sécurité extérieure; l'éducation, la recherche et les aspects culturels. Les autorités européennes ont précisé que les dirigeants de l'UE et de la Russie discuteraient aussi de plusieurs questions d'actualité internationale et du combat contre le terrorisme.