FRANCE/ CHINE: LES RADICAUX ITALIENS DEMANDENT A DELANOË DE S'EXCUSER AUPRES DU FALUN GONG


Suite à la décision des autorités parisiennes d'interdire la participation de l'Association Française du Falun Gong et d'autres dissidents au défilé du Nouvel An Chinois à Paris, les députés radicaux italiens au Parlement européen ont écrit à M. Bertrand Delanoë, maire de Paris, et ont déposé une question à la Commission européenne pour dénoncer la grave violation du droit d'expression et de manifestation perpétrée par les autorités parisiennes.

Texte de la lettre adressée au Maire de Paris par Marco Cappato, au nom des députés radicaux:

"Cher Monsieur Delanoë,
Paris ne devrait pas céder à Beijing!

J'ai été attristé d'apprendre que vous avez cédé à la pression des dictateurs de la Chine et annulé la participation des pratiquants Français du Falun Gong au défilé du Nouvel An Chinois à Paris.
(...)
L'image que les Chinois souhaitent présenter est un spectacle culturel magnifique, l'amitié entre les nations…mais cependant il y a aussi côté obscur caché attendu que beaucoup ont été exclus des festivités. Par exemple, l'Association Française du Falun Gong a demandé à prendre part au défilé proposant une Danse du Lion, des percussionnistes Chinois, des danses traditionnelles ainsi que des chars décorés. (...) Cependant, l'ambassade Chinoise a menacé d'annuler toutes les festivités si la Mairie de Paris autorisait la participation du Falun Gong. Moins d'une semaine avant la manifestation, la Mairie refusait la demande et, tout d'abord, a vaguement laissé entendre que la date d'enregistrement n'avait pas été respectée. La vérité est que les documents ont été envoyés à temps, fin octobre.
(...)
Cette interdiction à la participation qui frappe le Falun Gong est d'autant plus choquante qu'elle s'adresse à un groupe pacifique et respectueux des lois. Le Falun Gong est pratiqué dans plus de 60 pays, et son pacifisme a été exemplaire, lui permettant de recevoir des prix et des honneurs pour sa contribution positive à la société. En Chine, en dépit de la persécution et de la diffamation auxquelles ils font face, les pratiquants de Falun Gong sont restés déterminés et non violents.
(...)
J'espère que le Maire de Paris fera ses excuses aux pratiquants Français du Falun Gong pour la façon mesquine dont ils ont été traités."

Texte de la question adressé à la Commission européenne:

"La Commission est-elle au courant des faits qui se sont produits à Paris la semaine dernière?
(...)
La Commission pense-t-elle intervenir auprès du gouvernement français, de la Mairie de Paris et des ambassadeurs chinois de France et de l'union européenne, dans le but de leur rappeler que la liberté d'expression et de manifestation sont des droits humains élémentaires clairement protégés par art. 6 du TUE?"


Pour plus d'informations :
Marco Cappato
Tel. 0032 2 2847496
Fax. 0032 2 2849496
mcappato@europarl.eu.int