60 pharmacies de Catalogne vont délivrer de la marijuana

Martine Silber
Le Monde

Madrid de notre correspondante. Soixante pharmacies et quatre hôpitaux de Catalogne vont probablement distribuer du cannabis à usage thérapeutique d'ici quelques semaines, pour répondre à certaines pathologies comme les effets de l'anorexie chez les malades du sida, les vomissements dus aux chimiothérapies ou pour soulager certaines douleurs chroniques ou les problèmes musculaires liés à certaines scléroses. Mille cinq cents patients seraient concernés.

Ce projet pilote et pionnier en Espagne fait suite à une initiative du Collège officiel des pharmaciens de Barcelone, qui s'est intéressé aux expériences menées en Hollande depuis septembre 2003 et qui s'inquiétait de la mauvaise utilisation du cannabis par les malades qui le font en dehors de tout contrôle, par exemple en fumant, et qui sont obligés d'acheter le produit de façon illégale.

Un accord autorisant cette expérience devrait être signé très prochainement entre le département de la santé en Catalogne et le ministère de la santé. Elena Delgado, ministre de la santé, avait d'abord refusé la proposition des pharmaciens de Barcelone, en juillet 2004, considérant que les traitements ne pouvaient avoir lieu qu'en milieu hospitalier, tout en précisant que le ministère étudiait la question. Plusieurs hôpitaux font des recherches sur un nombre très limité de patients.

Le président de l'ordre des médecins espagnol, Guillermo Sierra, a appuyé cette initiative, mais à condition que la marijuana ne soit administrée qu'avec "l'aval scientifique des médecins" et que cette pratique soit réservée "aux cas extrêmes", quand tout autre traitement a échoué. Il a précisé qu'il comprenait cette "demande très logique et très humaine" de la part des malades qui "cherchent une meilleure qualité de vie", mais qu'il fallait éviter que les jeunes puissent penser que, "si les médecins le prescrivent, c'est que ce n'est pas mauvais pour la santé".