39° Congress du Parti Radical Non violent, Transnational et Transparti. Recomandation en faveur des droits LGBT


Le 39ème Congrès du Parti Radical Non violent, transnational et transparti, réuni à Chianciano les 17-20 Février 2011

Vu ce qui s’est passé et qui est entrain de se passer en Ouganda et dans les autres pays de l’Afrique contre les homosexuels et les transsexuels où la haine et le préjugé -fomentés systématiquement et intentionnellement par des organisations religieuses intégristes et politiques dans le but de diffuser la peur et de créer un ennemi contre lequel agréger des consensus et gagner du pouvoir - ont alimenté des actions de plus en plus violentes;

Vu que les 27 et 28 Novembre 2010 David Kato Kisule, leader du mouvement pour les droits civiles ougandais et militant d’Il n’y a pas de paix sans justice , avait été invité aux travaux du IVème Congrès de l’Association Radicale Certains Droits, où il avait raconté le drame que connaissent les homosexuels, les lesbiennes ,les transsexuels dans son pays dans lequel ils sont les victimes d’opérations de lynchage et de persécutions violentes de tout type et qui s’était inscrit à l’Association Radicale Certains Droits ;

Vu que le 26 Janvier dernier David Kato Kisule a été brutalement tué dans sa résidence et qu’à la suite de son homicide, il y a eu partout dans le monde des réactions unanimes de condamnation et qu’il a été demandé aux autorités ougandaises de promouvoir le respect et la sécurité pour les lesbiennes, les homosexuels et les transsexuels ougandais ;

Vu qu’en Ouganda l’homosexualité est poursuivie pénalement et qu’il est à l’étude depuis longtemps un projet de loi encore plus illibéral, qui prévoit des peines bien plus sévères, y compris la peine de mort, contre les personnes homosexuelles, transsexuelles , les associations et les organisations qui soutiennent leurs droits ;

Vu que les activistes ougandais doivent faire face à des coûts importants pour payer les frais de justice des différents procès en cours, qu’ils ont engagés eux mêmes pour défendre leur dignité, leur honneur et leur crédibilité;

Après avoir prix acte du fait qu’aux travaux du 39ème Congrès ont participé Pepe Julian et Auf, représentant de l’organisation SMUG (Sexual Minorities Uganda) et Francis Onyango, l’avocat qui a défendu David Kato devant la Haute Court ougandaise dans l’affaire contre l’infime publication locale Rolling Stone, qui avait incité au lynchage des homosexuels et publié cent noms, photos et adresses correspondants ; procès que Maitre David a ensuite gagné;

Invite ses organes directeurs a) à promouvoir, dans un cadre transnational, des actions de soutien en faveur des droits civiles et des libertés en Ouganda et dans tous les pays où l’homosexualité et le transsexualisme sont pénalement poursuivis et b) à soutenir la proposition françaises de dépénalisation universelle présentée à l’ONU au mois de décembre 2009;

Engage les organes du Prntt à promouvoir un soutien politique en faveur des parlementaires libéraux et des défenseurs des droits civiles en Ouganda et dans les autres pays où, il est à présent extrêmement risqué de s’opposer aux lois homophobes et transphobes actuellement à l’étude .
 

© 2011 Partito Radicale. Tutti i diritti riservati